• The Who-TOMMY: Go to the mirror

    Premier Opéra Rock de l'histoire de la musique, TOMMY a été créé par les Who en 1969. (Enregistré de septembre 68 à mars 69, l'album est sorti en mai 69)

    Paru à l'époque en double vinyl, cet opéra raconte l'histoire d'un jeune garçon de 10 ans devenu aveugle, sourd et muet après avoir assisté à l'assassinat de son père par l'amant de sa mère. Isolé dans son monde, il est devenu champion de flipper (Pinball Wizard) après avoir subi les maltraitances de son entourage.
    Après plusieurs tentatives il finit par guérir de son mal (Go to the mirror) et devient alors une sorte de gourou.

    Les WHO, groupe mythique des années 70, ont retracé l'histoire en 24 chansons principalement écrites par Pete TOWNSHEND. Surprenant opéra de la part d'un groupe rock qui à la fin de chaque concert détruisait une bonne partie du matériel, guitare, amplis.... (au grand regret des groupes amateurs qui peinaient pour se payer un peu d'équipement.... )



    Cet opera rock a été adapté pour le théatre. Et un film a été réalisé en 1975 par Ken Russel dans lequel on note la participation de stars comme Eric Clapton, Elton John, Jack Nicholson ou Tina Turner.

    J'ai choisi le morceau "Go to the Mirror" où Tommy retrouve ses sens et finit par voir, parler, entendre ...

    See me, feel me, touch me, heal me.
    See me, feel me, touch me, heal me ......

    Si nous étions dépossédés de ces sens, que ferions nous?

    4 commentaires
  • Il est des matins, où le sommeil s'évapore doucement et où votre esprit, encore tout endormi, ne souhaite quitter les rêves de la nuit.

    Bien au chaud sous la couette, vous émergez doucement,le plus lentement possible, essayant de faire durer l'instant présent quand soudain....
    Une musique particulièrement douce , comme un appel irrésistible, vous fait tendre délicatement, mais rapidement, la main vers cet objet, posè soigneusement la veille sur votre table de chevet.

    "Bonjour mon..... Je ne te réveille pas?"

    "Bonjour mon...... Non non, bien au contraire tu prolonges mes rêves et les transformes en réalité.... Quel bonheur de t'entendre..."

    ........

    Durant tout cet échange, avec ravissement, vous avez l'étrange impression que votre corps peu à peu s'éveille alors que votre esprit reste bien ancré, les yeux clos, dans ce rêve inespéré.
    Les mots coulent, courrent, virevoltent, dansent, chantent, tourbillonnent, s'envolent, s'enflamment...
    Votre corps se tourne, s'alanguit, s'étire, enfouit la tête dans la douceur de l'oreiller, se retourne encore, froisse un peu plus les draps, mouvements incontrollés, mouvement incontrolables tout en gardant greffé à l'oreille, ce petit instrument dans lequel vous aimeriez partir et porter vous-même délicatement ces paroles jusqu'à l'autre bout de la ligne et remplacer son "confrère" que vous imaginez collé à un endroit où vos lèvres....

    Enchantement, ravissement, vous profitez pleinement de cet instant présent.

    Cependant il faut raccrocher, le temps est passé, trop vite sans pouvoir être compté.

    L'esprit ailleurs vous vous levez et vous dirigez vers la douche.

    Tout à ce moment passé, dans un état second, vous laissez les gouttelettes tièdes couler sur votre visage, vos épaules, et descendre lentement tout le long de votre corps. L'esprit ailleurs, les yeux fermés, vous avez peu à peu la sensation que celles-ci se transforment en milliers de lèvres douces, en milliards de doigts agiles embrasant votre peau, carressant tout votre être.

    Ne plus bouger, rester là, prolonger cet instant magique afin de ne pas le détruire, jouir de ses mots et sa voix résonnant dans la tête comme une douce musique et en sourire....et en......


    9 commentaires

  • Katrina and the Waves: Walking on Sunshine

    Il y a des jours où vous vous levez le matin en forme, en super forme....

    Certains évènements de la veille, vos rêves de la nuit, tout ça fait que le matin, vous "pétez le feu"....

    Ce matin en est un, alors quand les "Waves" sont en forme, et qu'en plus le soleil brille, allons donc "marcher au soleil"

    Oui ça pulse et décoiffe.....

    Bon dimanche et que le soleil brille pour tous


    2 commentaires

  • Joe COCKER: Whith a little help from my friends

    Ca y est, c'est décidé, il va aller passer quelques jours dans cet endroit qu'il aimait, mais où il n'est pas retourné depuis près de vingt ans.

    Un peu d'apréhension au départ, et tous ces copains qu'il avait là-bas? Ces personnes qu'il a laissé en quelque sorte tomber, ne leur donnant que peu de nouvelles, de moins en moins au fur et à mesure que le temps passait...

    Pourtant l'envie d'y retourner est grande, l'envie de les revoir aussi, un peu comme si il réalisait qu'il était en manque de ces amis. Tant pis, il faudra sans doute s'expliquer, dire pourquoi..... mais ils le valent bien, il leur doit bien ça pour tous les bons moments passés "dans le temps".

    La route est longue, les pensées s'entrechoquent et se mêlent dans sa tête. Un coup de téléphone en route pour dire, un peu penaud "c'est moi, je viens passer quelques jours" et là, surprise.... "C'est super, t'es là quand? Ce soir pas question que tu ne manges pas chez nous, tu ne vas pas te faire à manger à cette heure......"

    Le coeur battant quand même un peu, il retrouve l'endroit sans problème tant il était ancré dans sa mémoire. Coup de sonnette, embrassade, retrouvailles qui n'en sont pas réellement car il a l'impression de les avoir quitté quelques jours auparavant. Longue soirée de discussions, sans une question, durant laquelle chacun raconte "sa vie" et soudain, ces vingt années de vide et d'absence n'existent plus elles ont purement et simplement été gommées comme par un coup de baguette magique.

    C'est incroyable ce que la véritable amitié et l'acceptation de l'autre tel qu'il est peut générer. Que du bonheur et de la joie!!!!

    4 commentaires
  • Réédition: Publié le 19/01/06 






    "Je viens de me rappeler une histoire dont j'aimerai vous faire profiter, Je n'en connais pas l'auteur et m'en excuse auprès de lui mais c'est tellement vrai
    "On a demandé à un groupe d'étudiants de dresser la liste de ce qu'ils croyaient être « Les Sept Merveilles du Monde » de notre époque.


    Il y eut quelques différences mais voici en gros celles qui ont reçu le plus grand nombre de votes:



    1. Les grandes pyramides d'Égypte
    2. Le Taj Mahal
    3. Le Grand Canyon
    4. La Canal de Panama
    5. L'Empire State Building
    6. La Basilique St-Pierre
    7. Le Grand Mur de Chine



    Pendant qu'elle compilait les votes, l'enseignante nota qu'une étudiante n'avait toujours pas remis son papier.L'enseignante dit, « Dis-nous ceux que tu as et peut-être pourrons nous t'aider ».


    Elle demanda alors à la jeune fille si elle avait de la difficulté à dresser sa liste.


    Elle répondit, « oui, un peu.  C'est difficile de décider car il y en a tellement! »


    La jeune fille hésita puis dit, « Je crois que les Sept Merveilles du Monde sont: :


    1. Voir


    2. Entendre


    3. Toucher


    4. Gouter


    5. Sentir


    6. Rire...


    7. et Aimer..


    .La classe resta silencieuse.  Ces choses sont tellement simples et ordinaires que nous oublions à quel point elles sont merveilleuses!


     Souviens-toi: Les choses les plus précieuses ne peuvent pas être achetées ou construites par l'homme.


    Ne soyons pas trop « occupés» par des éléments artificiels et cultivons au maximum ceux-ci, nous aurons alors un monde merveilleux.....


    Ne confondons pas les valeurs"


     

    Aujourd'hui, j'en rajouterai bien une 8ème: VIVRE

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique